Suzanne Renaud – Lettres à Suzon / Dopisy Suzon (1947-1963)

Ces quarante-cinq lettres, expédiées de Petrkov, le village de Bohême où le poète Suzanne Renaud vit depuis 1936 auprès du graveur tchèque Bohuslav Reynek, sont presque toutes adressées à sa nièce Suzanne, dite Suzon, fille ainée de sa sœur Marcelle, qu’en raison des événements politiques elle ne revit jamais après 1947. Censure et pudeur ne laissent guère à l’auteur la liberté d’évoquer sa vie quotidienne dans une correspondance où l’on ne parle de soi qu’à mots couverts, avec une pincée d’humour pour résister avec dignité à l’oppression du régime communiste. Écrites dans sa belle langue de poète, ces lettres sont sources d’informations biographiques ou littéraires et permettent de mieux connaître la personnalité de Suzanne Renaud, dont les pensées distillent silencieusement une sagesse. En écho de ces lettres, à défaut des réponses de Suzon dont peu ont été retrouvées à ce jour, les Souvenirs de famille de Magali Robert, sœur de Suzon, accompagnés de documents enrichissent le décor de ce lien épistolaire et en éclairent le contexte.

 

Lettres à Suzon